Voiture et sociétés occidentales

Voiture et sociétés occidentales

Les normes de sécurité ont largement évolué depuis la démocratisation de la voiture chez monsieur tout le monde, survenue dans les années 20. Il y a un peu moins d’un siècle, les jantes auto aluminium étaient aussi fines que celles des VTT actuels, il fallait démarrer le véhicule de l’extérieur et la clim n’était même pas dans le dictionnaire. Le développement économique et la production de masse aidèrent le prolétaire à pouvoir se véhiculer, pour qu’il puisse se déplacer plus loin, plus rapidement, parfois accompagné de sa famille.

L’importance de l’industrie automobile

Plus que toute autre industrie, celle de l’automobile est un must have pour les pays occidentaux qui se veulent être au-dessus de la pyramide économique. Comme ce fut le cas avec l’armement, pendant une certaine époque froide du siècle passé, les entreprises nationales sont encouragées, parfois aidées, afin de se tenir toujours à la pointe de la technologie.

Mais il s’agit bien d’un amour réciproque, puisqu’il faut se rappeler, que Général Motors et Ford ont fabriqué des bombardiers et des chars d’assaut pour l’armée américaine, tandis que Mercedes offrait ses services aux nazis dans la partie adverse. Les conflits étant dissipés, chacun de son côté s’acharne à développer des modèles selon ses goûts et ses préférences. Les Italiens font dans le luxe, les Américains préfèrent les grosses, les Allemands prônent la puissance, les Anglais affichent la classe… Cependant, quel que soit le pays, il y a toujours un modèle fait pour la classe moyenne, celui qui est bon marché. Il fallait équiper la population pour que l’environnement se modernise.

L’automobile et l’économie

Depuis le début, la voiture banale, celle qui est en entrée de gamme, est produite de manière à faire des économies sur toutes les étapes du processus. D’ailleurs, la politique était favorable à cette expansion puisque la santé financière d’une région, voire d’un pays, pouvait en ressentir les bénéfices. Citons par exemple la ville de Détroit, où siègent d’éminents constructeurs américains. Une explosion de commande sur toutes sortes de matières premières a été parmi les effets les plus visibles. Caoutchouc, fibre de toutes sortes, métal, plastic, etc.

Des milliers de travailleurs sont embauchés et les employeurs financent des infrastructures et des loisirs. Avec ce moyen de locomotion très pratique, les familles peuvent se délocaliser du milieu urbain, des banlieues se créent, accessibles à la moyenne, permettant d’améliorer le cadre de vie. Il fut un temps ou la voiture était un membre à part entière de la famille parfaite que l’on plébiscite dans les médias hollywoodiens. Même en vivant en dessous de la moyenne on pouvait se permettre d’en avoir une, d’occasion certes, mais suffisante pour sa fonction principale. Toujours au pays de l’oncle Sam, les noirs avaient des voitures avant d’avoir eu le droit de vote.

Vous avez aimé l'article? Partagez le!

commanagement

Je conseille et accompagne les sportifs et les entreprises dans la gestion, le développement, la mise en place de leur communication digitale.

Laisser un commentaire

Fermer le menu